Journée mondiale sans tabac 2017 : « Le tabac, une menace pour nous tous »

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que d’ici 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d’incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an. Le tabagisme entrainera alors plus de décès à travers le monde que le Sida, la turberculose, la mortalité maternelle, les accidents de voiture, les suicides et les homicides combinés…

Le tabagisme chez les adolescents reste malheureusement trop élevé en France. Des enquêtes ont certes montré une diminution significative du pourcentage de fumeurs réguliers à la sortie du lycée. Plus le tabagisme débute tôt, plus la dépendance est forte. Le passage de la consommation occasionnelle à l’usage régulier de tabac chez les jeunes se fait environ un an et demi après l’initiation. Certaines études suggèrent que chez un adolescent la dépendance nicotinique peut s’installer très rapidement même avec une consommation faible. Cette dépendance semble s’installer plus rapidement chez les filles que chez les garçons.

Réduire l’accès au tabac des adolescents représente don un enjeu majeur de santé publique ce d’autant que l’âge du début du tabagisme est un facteur de risque majeur des maladies liées au tabac.

Cette année, la campagne permettra de mettre en évidence la menace que représente l’industrie du tabac pour le développement durable de tous les pays, notamment la santé et le bien-être économique de leurs citoyens. Elle proposera des mesures à prendre par les autorités et le grand public en vue de promouvoir la santé et le développement en luttant contre la crise mondiale de tabagisme.

La Journée mondiale sans tabac 2017 a pour buts :

  • de souligner les liens entre l’utilisation de produits du tabac, la lutte antitabac et le développement durable
  • d’encourager les pays à inclure la lutte antitabac dans leurs actions nationales dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030
  • de soutenir les États membres et la société civile pour combattre l’ingérence de l’industrie du tabac dans les processus politiques, pouvant conduire à une action plus solide de lutte antitabac
  • d’encourager le grand public et les partenaires à participer aux efforts mondiaux, régionaux et nationaux visant à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies et des plans de développement, et à atteindre les objectifs dont les priorités sont les mesures de la lutte antitabac
  • de démontrer comment les individus peuvent contribuer à parvenir à un monde sans tabac et durable, soit en s’engageant à ne jamais utiliser de produits du tabac, soit en cessant d’utiliser ces produits.

Pour arrêter de fumer en Corse :

ANPAA
Tél : 04 95 31 61 38 (Bastia)
Tél : 04 95 21 85 85 (Ajaccio)
Maisons des Adolescents
Tél : 04 95 11 04 40 (Bastia)
Tél : 06 23 95 35 88 (Porto-Vecchio)
ADPS
Tél : 04 95 31 81 30 (Bastia)

Actions de prévention et de dépistage en Corse pour la journée :

Ligue contre le Cancer, Comité de Haute Corse
Tél : 04 95 31 42 90

 

Articles en relation