Possibilité pour les étudiants d’effectuer une « période de césure » à partir de la rentrée 2015

À partir de la rentrée 2015, les étudiants qui le souhaitent pourront effectuer une « année de césure » au cours de leur parcours de formation dans le but d’acquérir une expérience professionnelle.

Une circulaire du 22 juillet 2015 définit en effet les conditions de mise en œuvre de ce nouveau dispositif déjà pratiqué dans de nombreux établissements d’enseignement supérieur sans réel encadrement juridique.

La « césure » consiste pour un étudiant à suspendre ses études pendant une période pouvant aller de 6 mois à un 1 an afin d’acquérir une expérience professionnelle en France ou à l’étranger ou de recevoir une formation dans un domaine autre que celui de sa scolarité principale.

Elle peut être effectuée sur la base du volontariat de l’étudiant qui s’y engage sous la forme :

  • d’un stage,
  • d’une période de formation en milieu professionnel,
  • d’un engagement de service civique ou de volontariat associatif,
  • d’une période de formation disjointe de la formation d’origine,
  • ou d’un projet de création d’activité dans le cadre du dispositif de « l’étudiant-entrepreneur ».

Les compétences acquises pendant la période de césure peuvent être prises en compte dans le cadre du cursus universitaire. Pendant la période de césure, l’étudiant doit s’inscrire au sein de son établissement afin de conserver son statut d’étudiant et la plupart des avantages liés à ce statut (maintien du droit à bourse, couverture sociale étudiante). L’établissement doit garantir la réinscription de l’étudiant à la fin de la césure.

Articles en relation